Protéger les mineurs contre les jeux d’argent

Les jeux d’argent sont dangereux non seulement pour les adultes mais aussi les mineurs car personne n’est à l’abri de l’addiction. Les parents doivent être vigilants et surveiller leurs enfants.

Protéger les mineurs contre l’addiction aux jeux d’argent

De nos jours, les adolescents ont accès aux jeux d’argent facilement en ligne. Ils peuvent jouer à partir de leur smartphone grâce à des applications mobiles ou leur PC portable. Mais pourquoi sont-ils attirés par les jeux en ligne ? Les jeux en ligne leur permettent d’empocher de gains conséquents, jouer est un moyen facile de se faire de l’argent de poche. Ils développent aussi tôt une addiction aux jeux d’argent, inquiétant ainsi les addictologues. Actuellement, beaucoup de français participent à ces jeux au quotidien et les mineurs âgés entre 15 et 17 ans sont particulièrement nombreux.
L’addiction est souvent causée par la crise de l’adolescence et le rêve de devenir riche pour être indépendant le plus rapidement. Elle peut aussi être poussée par l’excitation aux jeux qui agit sur le cerveau comme l’addiction à la drogue. Et beaucoup d’entre eux ne résistent pas longtemps à l’appât du gain (ils sont souvent attirés par les bons plans des bookmakers comme la FDJ (bonus…)). Pour protéger les mineurs, il faut surveiller leurs activités sur leur smartphone et PC portable : pour cela il existe des logiciels faciles d’utilisation permettant aux parents de détecter à temps l’addiction. Il convient aussi de leur parler du danger que cela puisse représenter pour eux et les inciter à faire d’autres activités.

L’interdiction des jeux aux mineurs

En principe, tous les jeux sont interdits aux mineurs, qu’ils soient émancipés ou non. Mais malgré ces interdictions, ils parviennent toujours à les détourner et à participer. En ligne ou au support physique, les mineurs ne sont pas autorisés à jouer aux jeux suivants :
• Les paris sportifs (courses hippiques, match de foot, etc.)
• La loterie et les jeux de grattage
• La roulette et le black jack
• Le poker en ligne, etc.
L’interdiction reste le moyen le plus sûr pour empêcher un mineur de jouer même s’il ne joue pas son propre argent ou qu’il participe pour le compte d’une personne majeure. Seulement, les organisateurs de jeux en ligne doivent trouver le moyen d’empêcher la participation des mineurs qui arrivent quand même à jouer malgré les interdictions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *