Comment bien choisir un youpala pour votre bébé ?

Un youpala est le jouet d’éveil indispensable pour votre enfant à partir de ses 8 mois. Il existe en plusieurs modèles, ce qui peut rendre le choix difficile. Suivez ce guide pour faire le bon choix.

Quel modèle de youpala faut-il choisir ?

bebe

Le youpala est certainement un excellent moyen pour maintenir debout un enfant et lui apprendre à marcher. Néanmoins, le choix du modèle peut s’avérer difficile.

Le modèle de trotteur ou de youpala que vous devrez choisir doit être conçu conformément à la norme française NF-S 54 008. Il est suffisamment sécurisé, car il possède un système de freinage et des patins antidérapants.

Le modèle large est à privilégier parce qu’il offre au bébé une grande liberté des mouvements et une grande stabilité. Tous les matériaux qui sont utilisés lors de sa fabrication doivent être non toxiques. Il ne doit pas présenter aucune pièce détachable, car les bébés ont tendance à les avaler.

Un autre point à considérer est le confort. Le youpala doit être équipé d’un siège ou d’une culotte de maintien épaisse et rembourrée. Si c’est le cas, l’enfant ne se fatigue pas et n’est pas gêné en se déplaçant dans tous les sens. Un dossier lui est également indispensable afin qu’il puisse se tenir debout, le dos bien droit.

Ce site peut vous aider à choisir un youpala pour bébé, qui satisfait vos exigences. Il vous présente par exemple les spécificités du trotteur Stars de Monsieur bébé ou encore du Jumperoo Jungle de Fisher Price.

À quel âge un bébé peut-il utiliser un youpala ?

Offrir un youpala à un bébé de moins de 7 mois est une erreur. Ce jouet d’éveil n’est destiné qu’aux enfants de 8 à 18 mois. Il est proscrit pour les nourrissons dont les membres inférieurs ne sont pas suffisamment puissants. Ils ne sont pas en mesure de se tenir debout, encore moins de se déplacer. Ce n’est qu’à l’âge de 1 an et demi, qu’il peut se mouvoir en toute autonomie sans l’aide d’un adulte. Avant de pouvoir marcher, il peut acquérir les bases de la motricité à travers l’utilisation du trotteur. Le siège de celui-ci ne doit pas être positionné ni trop haut ni trop bas au risque de causer des déformations au niveau des jambes de l’enfant. Ce dernier doit pouvoir poser sans difficulté ses pieds sur le sol afin de s’initier correctement à la marche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *